Archives par étiquette : yum

Dépôts de Yum utiles pour CentOS

— NOUVEAU —

SVP voir cet article si vous désirez avoir PHP 5.3 sur CentOS 5

Notes

1. RPMForge fonctionne sur CentOS, RHEL (Red Hat Enterprise Linux) et Fedora Core
2. Utter Ramblings fonctionne sur CentOS et RHEL, Fedora Cora a déjà des RPMs plus récents que CentOS et RHEL

RPMForge

Le premier dépôt de je veux vous parler vient de 3 développeurs qui font des paquets supplémentaires pour les distributions Red Hat avec des spécifications personnalisées et ils ont décidé de se réunir pour faire un grand dépôt avec tous leurs paquets.  Ils ont des packets vraiment intéressant qui étendent la distribution plus loin et des packets déjà disponibles mais plus récents que les originaux de la distribution.  Ils essaient également de s’assurer que chaque paquet s’installe tout comme s’il s’agissait d’un packet original de Red Hat.  Ils sont particulièrement intéressant pour ceux qui développent des logiciels utilisant Perl.  Pour installer RPMForge, il suffit de télécharger leur programme d’installation sous forme de RPM et de suivre les instructions sur leur site.

UtterRamblings

Le dépôt UtterRamblings, par Jason Litka, est principalement utilisé par ceux qui veulent développer de logiciels ou sites web sur Apache/PHP/MySQL avec les dernières technologies ou presque sans avoir à compiler et recompiler les logiciels à chaque fois qu’il y a une nouvelle version.  Ce qui arrive est que RHEL et CentOS sont vraiment stables et sécurisés, mais le problème avec la stabilité et la sécurité est qu’il manque parfois de nouvelles fonctionnalités que nous aimerions utiliser en tant que développeurs Web.  Ce dépôt permet ceci presque sans effort.  Il suffit d’installer le dépôt et sa clé et mettre à jour votre système.

Trois Petits Conseils

1. Lors de l’installation des paquets qui ne sont pas de Red Hat ou CentOS, n’oubliez pas que ces paquets sont compilés par des gens qui font un très bon travail mais ces paquets ne seront jamais autant testés, sécuritaires et stables que ceux livrés avec les dépôts de la distribution originale.

2. Personellement, lorsque j’installe de nouveaux dépôts, je vais dans le fichier /etc/yum.repos.d/nomdudepot.repo et je modifie la ligne « enabled=1 » par « enabled=0 ».  Cela m’oblige à faire « yum –enablerepo=nomdudepot … » lors de la mise-à-jour ou l’installation de paquets.  Par exemple, si je veux seulement installer apachetop sur mon serveur web pour surveiller le traffic sur apache, je dois activer manuellement le dépôt lors de ma requête et puis si plus tard je veux faire une mise à jour globale de tous les paquets sur le serveur, il ne mettera pas à jour tous les packets d’origine avec des paquets de RPMForge puisque je ne l’ai pas activé par défaut, je dois toujours le spécifier.  C’est un bon moyen d’avoir seulement les paquets supplémentaires que vous voulez de ces dépôts.

3. Si Apache/PHP/MySQL ou d’autres paquets qui viennent avec votre distribution sont suffisants pour vos besoins, n’installez pas d’autres dépôts que ceux livrés avec votre distribution.  De cette façon, vous serez sûr de ne pas ouvrir des brèches de sécurité et d’avoir un système d’exploitation vraiment stable.